Quel type de consommateur local êtes-vous ?

Le localisme est un mouvement qui encourage les consommateurs à acheter des produits frais et de saison, à acheter au marché, aux agriculteurs ou commerçants locaux. Alors que ce mouvement n’a été lié qu’à l’impératif environnemental pendant un long moment, nous assistons aujourd’hui à un changement de paradigme : il prend une dimension de plus en plus humaine. Zoom sur ce mode de vie responsable.

Dans une étude réalisée par l’Ifop sur l’engagement des Français dans la vie locale durant la pandémie, 68% des répondants jugent leur vie locale dynamique, tandis que 54% déclarent privilégier l’achat d’aliments produits localement. 

Légumes de saison : et après ?

Le principal constat de l’étude Next Practice* montre que la consommation locale ne concerne plus uniquement le panier de fruits et légumes du consommateur (même si nous avons un super guide à télécharger à ce sujet) mais s’étend à d’autres secteurs comme le commerce, la finance, les médias, le tourisme ou encore la santé. 

Pourquoi ? Car nous, consommateurs, faisons face à des enjeux économiques de plus en plus mondialisés (qui nous échappent), et nous souhaitons pouvoir agir à notre échelle. La dimension d’une ville, de par sa proximité, apparaît comme étant le laboratoire parfait pour trois grandes raisons.

  • A l’échelle d’une ville, nos actions sont concrètes et visibles – ce qui encourage à les poursuivre ;
  • La stratégie est “bottom up” et non plus “top down” : les actions sont testées en local et dupliquées ensuite à d’autres échelles ;
  • La dimension locale nous ramène à un périmètre de vie restreint dont on se sent plus proche et plus impliqué.

Le local lifestyle, par sa dimension, amène les consommateurs à devenir de véritables consom’acteurs, rassemblés au sein d’une même communauté. L’étude Next Practice va plus loin, en montrant que l’affinité locale diffère selon chacun. On peut ainsi dessiner 3 profils différents de “locavores” d’après leurs modes de vie :

  • Les localistes (23%) : le local est central dans la vie quotidienne de ces consommateurs et leurs choix de consommation sont passés au crible pour que tous soient locaux et éthiques.
  • Les convertibles (18%) : ils consomment local mais dans une philosophie moins globale que les localistes, le plus souvent dans un souci de traçabilité, de qualité ou de patriotisme local. 
  • Les distants (24%) : ils consomment occasionnellement local mais uniquement pour quelques raisons très sélectives et sans vision globale du sujet.

Faites le test en ligne 👇

Que vous soyez un pur locavore, un consommateur hybride ou une jeune recrue, Yabe vous accompagne dans votre mission au quotidien : être consom’acteur dans sa région et (re)dynamiser le commerce de proximité !

* « La vie locale » réalisée par le cabinet Utopies, l’observatoire MesCoursesPourLaPlanete et le groupe So Local