Comment nos villes relancent le commerce de proximité

Le 17 mars 2021 nous fêtions le triste anniversaire du premier confinement instauré en France à cause du Coronavirus. Nous en pâtissons toujours, et nos commerces locaux aussi. Heureusement, plusieurs initiatives ont vu le jour : de nombreuses villes ont mené plusieurs actions pour encourager l’achat de proximité.     

Le jeu-concours : une technique qui gagne 🙌 

Le jeu concours est une technique promotionnelle qui n’a plus besoin de faire ses preuves !

Et ça, Karl Olive, maire de la ville de Poissy l’a bien compris. Son idée : un tirage au sort mettant en jeu un véhicule ainsi que quatre vélos électriques, pour toutes personnes ayant dépensé 30 € dans un magasin à Poissy. Grâce à cette opération, certaines boutiques ont vu leur chiffre d’affaires s’envoler de 30% ! 📈

A Luxembourg, la ville a opté pour des bons d’achats de 1000€ commandés à environ 1500 entreprises . Ces bons ont été distribués au grand public à travers des concours et d’autres actions de promotion. Un financement rapide pour les commerces locaux du Luxembourg ! 🤑

À Senas, la municipalité offre une dotation de chèques cadeaux aux commerces ayant été contraints de fermer pendant la crise en injectant plus de 20.000€ dans l’économie locale. Les commerçants bénéficiaires peuvent distribuer des bons d’achat de 400€ à leur clientèle. Au-delà de favoriser le lien social et donner du pouvoir d’achat aux habitants de Senas, l’objectif est de redynamiser le commerce local.

La digitalisation est la clé 📳

Distanciation sociale oblige, les plateformes digitales sont devenues indispensables.

Du côté d’Annecy, de la Valette-Du-Var ou de Melun, des plateformes interactives ont été mises à disposition. Des centaines de commerçants peuvent désormais profiter du référencement de ces annuaires et y afficher leur click & collect. 

Le premier prix revient à l’agence de développement économique et touristique Inspire Metz avec plus de 570 commerçants et artisans recensés sur le territoire de Metz Métropole ! Sur la plateforme se trouvent de la vente à emporter, du click and collect, ou des bons d’achats 💪

Un coup de pouce logistique 👍

La gestion du système de livraison est un réel enjeu que les commerçants de proximité doivent considérer s’ils espèrent pouvoir s’adapter aux restrictions sanitaires avec succès.

Ainsi, pour les 120 commerçants du centre-ville de Dinan, la ville a mis en place son propre service de livraison afin de faciliter la distribution des achats effectués chez ces commerçants en prenant en charge l’ensemble des frais de livraison

On parlait un peu plus haut de Melun qui va jusqu’au bout de l’achat avec sa plateforme en proposant deux options pour le retrait des achats : le retrait gratuit au centre-ville ou la livraison à domicile en vélo électrique. 😏

La ville de Blois a mis en place un système de livraison gratuit pour ses riverains, avec un traitement prioritaire pour les personnes âgées. Certains employés de la commune ont même assuré la livraison personnellement ! 🚚

Du financement direct et indirect 💲

En plus des fonds mis à disposition par l’Etat et les Régions, plusieurs villes ont, elles aussi, mis en place des fonds de relance en faveur du commerce de proximité, comme à Dijon ou deux types d’aides ont été mises en place : des aides directes aux entreprises faisant partie de l’économie de proximité de 1,56 million d’euros dont 260.000€ financés par Dijon métropole, et un dispositif d’avances remboursables aux entreprises de 780.000€. Un soutien qui fait du bien à la trésorerie de nos commerçants.

La Communauté d’Agglomération Portes de France-Thionville apporte son soutien financier au dispositif « Résistance », un fonds de 44 millions d’euros au bénéfice des entreprises et des associations du Grand Est avec une participation à hauteur de 160.000€.

Hormis les fonds de solidarité mis en place, du financement direct est également prévu comme l’a annoncé Serge Wilmes, échevin de la Ville de Luxembourg : une aide directe de 4000€ a été débloquée pour chaque commerce local. 🌝

La ville de Nancy a opté pour un financement indirect avec un plan pour le commerce de proximité à hauteur de 1,4 million d’euros qui consistera à la mise en place de plusieurs actions de communication, la distribution de jetons de parking que les 1600 commerçants du centre-ville pourront donner à leur clientèle afin de faciliter leur venue en magasin. 🅿

Mais aussi de l’animation 🎈

En ces temps un peu moroses, la ville de Saint-Nazaire a organisé un évènement haut en couleur : l’installation de 251 fleurs géantes 🌺 le long des rues marchandes, un geste à la fois fonctionnel et symbolique au bénéfice des commerçants locaux qui ont souffert pendant les mois de confinement. 

A Saint-Marcelin, l’Union des Commerçants a lancé  l’opération « 12 jours fous », qui apporte promotions et cadeaux à celles et ceux qui font des achats dans les boutiques de la ville.

Du côté de Rennes Métropole, une vaste campagne a été mise en place pour inciter les habitants à acheter près de chez eux : « achetons local ! ». Cette opération, déclinée sous de multiples formats, a pour objectif de faire appel à la responsabilité des citoyens et d’encourager la solidarité territoriale.

Les initiatives peuvent émaner des villes, mais aussi des citoyens comme chacun d’entre nous. Encouragez nos commerces de proximité tout en vous facilitant la vie avec Yabe !